Raaklijnen

Quelles sont les tangentes entre le présent et le passé, entre moi et mon prochain, entre la nature et la culture ? Le MSK a invité neuf artistes contemporains à plonger, au cœur du musée, dans cette zone grise où s’estompent les frontières et apparaissent des conceptions alternatives. Ils formulèrent avec nous une nouvelle vision du monde, partant du local.

Lire plus

Dans leur art, la « réciprocité » se matérialise en une débauche de nuances de gris, en relations interpersonnelles et en points de convergence avec le monde vivant qui nous entoure. Au 21e siècle, l’art puise de plus en plus dans cette subjectivité, en réponse à l’individualisme et au radicalisme du 20e siècle.

En travaillant autour de tangentes subjectives, c’est aussi notre vision actuelle du monde, en prise avec une société mondialisée, que les artistes mettent sur la sellette, en utilisant toute une variété de supports. Ils ont par exemple dessiné sur la porte en verre du musée, peint sur les murs et monté des installations organiques dans la salle. Les artistes ont dessiné, chacun à leur façon, un monde inspiré, où les relations (humaines) sont remises à l’honneur et replacées au centre.

Artistes participants :

 

- Edith Dekyndt (België) - www.edithdekyndt.be

- Aslan Gaisumov (Tsjetsjenië) - pinchukartcentre.org

- Monika Grzymala (Polen/Duitsland) - www.t-r-a-n-s-i-t.net

- Tim Knowles (Verenigd Koninkrijk) - www.timknowles.co.uk

- Maria Laet (Brazilië) - marialaet.com

- Sarah Sze (Verenigde Staten) - www.sarahsze.com

- Pieter Vermeersch (België) - www.pietervermeersch.be

- Gosia Wlodarczak (Polen/Australië) - gosiawlodarczak.com

- John Wolseley (Verenigd Koninkrijk/Australië) - www.johnwolseley.net