Ga naar inhoud (Enter)
Recherches populaires

Sur le MSK

Le Musée des Beaux-Arts de Gand (MSK) est le plus ancien musée de Belgique. Le germe de la collection remonte à 1798 et le musée est installé dans son bâtiment monumental actuel depuis 1904. Vous y découvrirez des chefs-d'œuvre de la peinture et de la sculpture européennes du Moyen Âge à nos jours, avec une part spéciale pour l'art (belge) du XIXe et de la première moitié du XXe siècle.

Le plus ancien musée de Belgique

Le MSK a été fondé en 1798, avant même que la Belgique n'existe. En 1802, il a ouvert ses portes au public. Cela en fait le plus ancien musée accessible au public de Belgique et l'un des plus anciens d'Europe. Plus d'un siècle plus tard, en 1904, la collection a déménagé dans le bâtiment actuel du musée, spécialement conçu pour l'occasion, en bordure du parc de la Citadelle.

Aujourd'hui, le musée possède près de 20 000 oeuvres d'art européennes, du Moyen Âge à nos jours. Le MSK est particulièrement connu comme centre de connaissance de l'art (belge) du 19e et de la première moitié du 20e siècle. Il abrite également une très vaste collection d'art sur papier : dessins, art graphique, études préliminaires... Le musée dispose également de sa propre bibliothèque de recherche, ouverte au public, d'une collection d'imprimés précieux et de ses propres archives.

40 salles d'art

Quelque 600 œuvres d'art sont exposées en permanence. La pièce la plus ancienne de la collection date du XIVe siècle et le musée présente des chefs-d'œuvre absolus de l'art ancien, comme Le Portement de croix de Jérôme Bosch, Jupiter et Antiope d'Antoine Van Dyck, La Vierge à l'œillet de Rogier Van der Weyden, Portrait d'une jeune femme de Frans Pourbus ou Allégorie des cinq sens de Théodore Rombouts.

Environ la moitié des salles du musée sont consacrées à l'art du XIXe au milieu du XXe siècle. James Ensor, Auguste Rodin, Emile Claus, Thédore Géricault, Théo Van Rysselberghe, George Minne, Léon Spilliaert, Gustave De Smet, Oscar Kokoschka, René Magritte ou Paul Delvaux... Ce ne sont là que quelques-uns des noms importants que vous rencontrerez dans le musée. Les maîtres anciens côtoient les impressionnistes, les surréalistes et les modernistes, et dans les expositions temporaires, les pièces de notre propre collection sont associées à des prêts internationaux.

Une présentation 'transhistorique'

Dans les salles, les œuvres d'art entrent dans un dialogue plus intense entre elles et avec le visiteur. Le parcours chronologique est régulièrement interrompu par des salles thématiques qui invitent à la réflexion au fil des siècles. Sur la pauvreté et la richesse, la relation entre la ville et la campagne, l'image des femmes dans l'art, ou la façon dont les gens s'immortalisent eux-mêmes et leurs proches dans des portraits. Le musée montre comment chaque œuvre d'art porte en elle de nombreuses histoires : celles de l'artiste qui l'a réalisée, du monde dans lequel elle a été créée, mais aussi celles que le spectateur y lit. Les questions auxquelles les gens veulent répondre par l'art n'étaient pas si différentes dans le passé et aujourd'hui. Et lorsque nous regardons leurs créations, nous ne pouvons nous empêcher d'ajouter notre propre histoire à la leur.

Programme public et environs

Depuis de nombreuses années, le MSK travaille sur un programme diversifié qui vise à permettre à chacun de profiter de l'art à sa manière. Nous avons des visites guidées et des ateliers hebdomadaires, une offre permanente pour les familles et les personnes malvoyantes, un audioguide multilingue gratuit, des moments pour les personnes souffrant de démence ou des tables de discussion pour les nouveaux arrivants non natifs.

Le musée souhaite donc également jouer un rôle social actif, en utilisant l'art comme un moyen de relier les gens et d'inciter les visiteurs à réfléchir au passé, au présent et à l'avenir. Certaines des offres publiques sont disponibles en permanence dans les salles du musée, d'autres activités peuvent être organisées sur demande. Consultez le programme pour voir l'éventail complet des activités.

Le quartier des musées de Gand

Avec le parc de la Citadelle à sa porte et nos voisins de musée S.M.A.K., Sint-Pietersabdij, STAM et GUM, le MSK est situé au cœur du quartier vert des musées de Gand. Des activités régulières ont lieu dans le parc et des échanges entre les partenaires du musée. Les présentations changeantes, le programme public, la boutique et la brasserie du musée font du MSK un lieu vivant où nous souhaitons que chacun puisse apprécier l'art.

1770

L’École de dessin du peintre Philippe Charles Marissal est rebaptisée Académie royale de Dessin, Peinture et Architecture. À partir de 1792, cette académie organise un salon bisannuel et un concours. Les pièces de la collection de l’académie font aujourd’hui encore partie de la collection du musée, même si, à ce moment-là, il n’est pas encore question de musée.

1792

Le premier concours est remporté par Ernest Joseph Bailly avec l’œuvre 'Le Mépris de la haine'. Le tableau est encore exposé aujourd’hui au musée.

1798

Après la conquête française des Pays-Bas méridionaux, Gand se retrouve sous administration française. Les églises et les couvents sont systématiquement abolis et les autorités confisquent leurs trésors artistiques. À Gand, beaucoup de ces œuvres d’art sont intégrées dans une collection publique qui est conservée d’abord à l’abbaye de Baudelo et ensuite à l’église Saint-Pierre. C’est là qu’est officiellement créé le 9 septembre 1798 'le Musée du Département de l’Escaut', le plus ancien musée d’art de la future Belgique.

1802

Le 22 novembre 1802, le musée ouvre ses portes au public. Le noyau de la collection se compose principalement de peintures flamandes du xviie siècle. Peu de changements sont observés dans les années qui suivent. Quelques pièces issues de l’hôtel de ville gantois viennent s’ajouter à la collection, quelques œuvres mineures sont vendues et plusieurs toiles religieuses réintègrent leur église.

1811

Ouverture du Musée de l’Académie dans une salle à l’étage du couvent des Augustins. Le musée est entre-temps devenu une institution dépendant de la ville. Les étudiants des beaux-arts viennent étudier et copier les œuvres de leurs prédécesseurs. Les règles à respecter par ces copistes sont précisées dans d’anciens règlements des visiteurs.

1830

Le 20 décembre 1830, les Pays-Bas septentrionaux et méridionaux se séparent à nouveau. Le 21 juillet 1831, Léopold Ier prête serment en tant que premier roi de la Belgique souveraine.

1835

Le musée achète pour la première fois une œuvre à un artiste de son vivant: 'Vente publique après saisie judiciaire' (1835) de Joseph Geirnaert. À partir de la seconde moitié des années 1830, la ville de Gand achète de l’art contemporain pour le musée, principalement aux Salons qui ont lieu à Bruxelles, Anvers et Gand. Les œuvres reflètent un goût conservatif.

1860

Le musée fait sa première acquisition d’une œuvre d’un maître ancien: 'Allégorie des cinq sens'
(1632) de Theodoor Rombouts. Dans le tableau, les cinq sens sont incarnés par des gens du peuple qui s’adonnent à des activités quotidiennes. Aujourd’hui encore, cette œuvre est une des préférées du public.

1860-1900

On relève dans les années 1860-1880 une propension à collectionner de l’art français. À compter des années 1890, le musée achète aussi des œuvres d’artistes modérément modernistes, comme Emile Claus et Anders Zorn. Les femmes, les ouvriers, les Gantois et des touristes aussi. Les heures d’ouverture sont étendues et toutes sortes d’activités sont organisées.

1892

1897

La Société des Amis du Musée de Gand est fondée par deux notables gantois : Fernand Scribe et Georges Hulin de Loo. Elle enrichit la collection d’œuvres d’artistes décédés depuis au moins cinquante ans au moment de l’acquisition. Dès avant la Première Guerre mondiale, Les Amis font l’acquisition de quelques purs chefs-d’œuvre: entre autres 'Le Portement de croix' de Jheronimus Bosch et 'Jupiter et Antiope' d’Anthony van Dyck.

1898

La ville décide de construire un nouveau bâtiment dans lequel la collection sera parfaitement mise en valeur. L’architecte Charles Van Rysselberghe, frère du peintre Théo Van Rysselberghe, conçoit un édifice ingénieux à taille humaine. Toutes les salles bénéficient de la lumière du jour, il y a une grande variété dans les espaces et pourtant le plan est simple et rigoureux. L’emplacement choisi est le Citadelpark, en bordure de la ville.

1904

L’Inauguration officielle du MSK par le roi Léopold II le 9 mai 1904.

1908

Les Amis du musée achètent le 'Portrait d'un kleptomane' par Théodore Géricault lors d'une vente aux enchères publiques à Paris. Il s'agit de l'un des cinq portraits restants de personnes atteintes de troubles mentaux - les 'monomanes' - que Géricault a peints au début du XIXe siècle à l'hôpital de la Salpêtrière à Paris. La même année, le 'Saint Jérôme' a été acheté, l'une des 25 œuvres environ attribuées avec certitude à Jheronimus Bosch.

1911-1913

Le bâtiment est agrandi à l’occasion de l’Exposition universelle gantoise de 1913. Le musée accueille l’exposition 'L’Art ancien dans les Flandres' et est doté d’une construction annexe en forme de U et de deux ailes semi-circulaires. La superficie du musée est ainsi doublée.

1914

A son décès, Fernand Scribe fait don de sa collection privée au musée, avec entre autres des œuvres de Pieter II Bruegel, du Tintoret, de Jacob Jordaens, Jean-Baptiste Corot, Constant Permeke et Gustave de Smet. Par ce legs, la collection du musée s’enrichit d’un seul coup d’un peu plus de 220 tableaux, sculptures et œuvres sur papier. Dix % environ d’art visibles aujourd’hui en permanence dans le musée proviennent toujours de la collection de Scribe.

1914-1918

Le musée est fermé le 16 août 1914. Les caves (qui font aujourd’hui partie de l’aile administrative) sont partagées avec le service pharmaceutique de l’armée allemande. Le bâtiment est gravement endommagé pendant la guerre.

1940-1945

Toute la collection du musée est transportée à Pau, dans le sud de la France, pour échapper aux dommages de guerre et au pillage. Le bâtiment subit à nouveau de nombreuses dégradations.

1951

1957

Fondation de l’Association pour le Musée d’Art contemporain. Celle-ci veut suivre de près l’évolution de l’art d’aujourd’hui, trop peu représenté selon elle au MSK. L’Association veut se constituer sa propre collection, première étape vers la création d’un Musée d’Art contemporain autonome.

1965

1966

Le bâtiment du musée devient un monument classé.

1975

Le Musée d’Art Contemporain est créé en tant que subdivision du Musée des Beaux-Arts. Le célèbre Jan Hoet en est le premier conservateur. Pendant des années, le nouveau musée est actif dans une dizaine de salles du MSK, jusqu'à l'inauguration du S.M.A.K. de l'autre côté de la rue en 1999.

1977

ca. 1985

1997

1999

Le MSK est reconnu en tant que musée national par les Autorités flamandes.

2002

2002 Grand Tour weekend Salut d Honneur aan het MSK

2003

Le Décret flamand portant protection du patrimoine culturel mobilier présentant un intérêt exceptionnel – le 'Topstukkendecreet' – est voté le 24 janvier 2003. Son objectif est que le patrimoine exceptionnel ne puisse pas quitter la Flandre sans autorisation. Quelque 50 œuvres ou ensembles de la collection du MSK, dont plusieurs sont exposés en salle, sont repris dans la liste.

2003-2007

En septembre 2003, le musée ferme pour des travaux de rénovation de grande ampleur: nettoyage des façades, rénovation des toitures et des sols, modernisation de l’aile administrative… sans oublier l’introduction des toutes dernières technologies en matière de contrôle de l’hygrométrie et de la température, d’éclairage et de sécurité. Une sélection d’œuvres de la collection demeure visible en différents lieux de Gand, notamment dans la crypte de la cathédrale Saint-Bavon et à la caserne Léopold.

2007

2008

L'Artiste belge Raoul De Keyser fait don de 187 œuvres sur papier au MSK. Celles-ci datent de la période 1964-1979, et l’artiste estime que le MSK est le lieu idéal pour les conserver, car le musée a acquis une grande expertise dans le domaine de la préservation et la présentation d’œuvres sur papier.

2009

2012-2019

Les volets extérieurs et cinq panneaux de l’Agneau Mystique sont restaurés au musée par l’Institut royal du Patrimoine artistique (IRPA-KIK). Les visiteurs peuvent suivre de près la campagne de restauration. La restauration donne des résultats spectaculaires, puisqu’il s’avère qu’au moins 40 % de la surface des panneaux a été surpeinte.

2013

2014

Fondation de la Régie communale autonome des Arts et du Design), qui réunit sur le plan administratif le MSK, le S.M.A.K. et le Musée du Design de Gand. Dans le même temps, la Régie communale autonome du Patrimoine est fondée, laquelle gère le StaM, le MIAT (aujourd’hui Musée de l’industrie) et le Huis van Alijn.

2016

Le legs exceptionnel des collectionneurs d’art Jozef et Fernand De Blieck est transféré au MSK. Il comprend vingt-cinq tableaux et sculptures rares d’artistes principalement actifs à Laethem-Saint-Martin et dans la région de la Lys. Lisez plus sur ce legs.

2017

L'Artiste Patrick Van Caeckenbergh fait don de 'La boîte à cigares' au MSK. Son ancien cabinet de travail est ainsi devenu une œuvre d’art animée, qui occupe depuis lors une place au cœur du musée.

2018

Le musée traverse une période difficile au début de l'année en raison d'un prêt controversé. Au printemps, cependant, l'équipe pourra à nouveau se consacrer pleinement à l'organisation de l'exposition 'Van Eyck. Une Révolution optique', prévu pour 2020.

2020

Le musée organise 'Van Eyck. Une Révolution optique', soit la plus grande expo qu’il a jamais mise sur pied. La presse du monde entier s’intéresse à l’exposition, qui attire un nombre record de visiteurs à Gand, avant qu’elle ne soit contrainte de fermer après six semaines à cause de la pandémie de Covid. L’exposition reçoit le prestigieux Apollo Award d’'Exhibition of the Year'.

2022-2023

Le MSK célèbre son 225e anniversaire et les 125 années d’existence des Amis du Musée à travers une année de festivités culturelles.

Durabilité

Le musée souhaite contribuer activement à une société durable sur le plan social, environnemental et sociétal. Nous travaillons sur le recyclage et les économies d'énergie, et nous voulons supprimer les obstacles à la culture et relier les gens entre eux.

Asset62e133aa01b153 79319969