Ga naar inhoud (Enter)
Recherches populaires

Manufactories of Caring Space-Time

Exposition
03.06 – 27.08.17

173 DSF8375

Avec 'Manufactories of Caring Space-Time', le Musée des Beaux-Arts de Gand, le 49 Nord 6 Est FRAC Lorraine (Metz) et la Fundació Antoni Tàpies (Barcelone) ont créé une plateforme de réflexion sur le relationnel, la collaboration et le collectif comme nouvelles tendances de l'art. Pendant deux ans, des ateliers, des performances, des entretiens et des moments de réflexion se sont succédé au sein de l'organisation artistique et de ses nombreux partenaires. Au total, plus de 2 000 visiteurs ont participé. Enfin, les résultats de ces deux années sont revenus à Gand, pour une grande exposition finale.

Deux ans et trois projets internationaux
En 2015, les visiteurs du MSK ont construit le Micromuseum de Gand, en collaboration avec les artistes russes Gorod Ustinov. Avec les visiteurs du musée, le duo s'est mis au travail avec des matériaux simples et parfois anciens. En regardant, en sentant et en réfléchissant à ces matériaux, ils créent de nouvelles formes. Des matériaux apparemment contradictoires, tels que des textiles et des douilles de balles, sont transformés en moyens de communication grâce à ce processus.
En 2016, une série d'ateliers de mouvement s'est poursuivie, guidée par les chorégraphes tunisiens Selma et Sofiane Ouissi. Ils ont exploré le pouvoir de la communication non verbale et son potentiel à transcender les frontières nationales, les différences sociales et les barrières linguistiques. Le résultat de ces ateliers a pris la forme d'un spectacle : "Le moindre geste".
Et en 2017, le travail s'est concentré sur les objets mis au rebut, et la façon dont nous pouvons leur donner une nouvelle vie. Blanca Callén (chercheuse), Soledad Gutiérrez et Laurence Rassel (conservatrices) ont enquêté sur la (re)valorisation des objets. En collaboration avec la salle d'exposition Manoeuvre, ONBETAALBAAR et l'écrivain Anneleen Van Offel, ce projet a voyagé de l'Espagne à Gand. Vous pourrez y donner une nouvelle vie aux objets mis au rebut, grâce à des ateliers d'écriture créative, des séances d'emballage et des ventes aux enchères.

Exposition de clôture à Gand
Pour l'exposition finale, les résultats des trois projets ont voyagé jusqu'à Gand. Elles y ont été complétées par de nouvelles interventions des artistes Patricia Esquivias (Espagne), Grace Ndiritu (Kenya/Royaume-Uni), Oriol Vilanova (Espagne), Slinkachu (Royaume-Uni) et Manoeuvre (Gand, Belgique). De plus, lors de la soirée d'ouverture et des semaines suivantes, le spectacle "Le moindre geste" de Selma et Sofiane Ouissi a été joué plusieurs fois sur scène.

Des protocoles pour l'avenir
Chacun des trois projets qui se sont poursuivis dans le cadre de "Manufactures" a été traduit en un manuel ou un protocole concret. Cela permet à chaque organisation de travailler de manière autonome avec les leçons apprises par MSK et ses partenaires au cours de deux années d'expérimentation. Avec les protocoles, les partenaires du projet veulent transmettre leurs expériences à l'avenir et faire vivre le projet au-delà des frontières de leur propre organisation.