Lili Dujourie, Maagdendale, 1982

Lors de son exposition « Folds in Time - Plis du temps », présentée au SMAK et au Mu.Zee, le MSK exposa, au milieu des maîtres anciens, l’une des premières œuvres de Lili Dujourie (Roulers, 1941). Dans les années 1970, Lili Dujourie faisait partie des pionniers de l’art vidéo, avant de se tourner de plus en plus vers la sculpture dans les années 1980. Nombre de ses œuvres sont faites de velours, ce qui les relie à une certaine iconographie de la tradition picturale. La première sculpture d’une importante série de drapés raffinés et de jolis plissés fut réalisée en 1982 à l’occasion d’une exposition organisée à l’abbaye médiévale de Maagdendale, à Audenarde.

Ce cadre historique et religieux mit en évidence les références au divin et les allusions aux Primitifs flamands et à l’art du baroque. Par des liens visuels avec les somptueuses draperies, que ce soit du milieu domestique ou des robes de la Vierge à l’Enfant dans les œuvres des anciens maîtres – des œuvres largement représentées dans la riche collection du MSK –, Lili Dujourie revisite et prolonge cet héritage historico-artistique.

La proximité de l’Agneau Mystique des frères Van Eyck, qui était alors restauré au musée, conférait à son œuvre une dimension supplémentaire. D’autant plus qu’il venait d’être démontré que les vêtements de l’ange et des deux donateurs avaient été surpeints ultérieurement. Les restaurateurs s’attelaient alors à faire réapparaître la peinture originale, afin de rendre à nouveau visibles, pour la première fois depuis des siècles, les splendides couleurs des textures rendues dans le détail et les magnifiques plissés sublimés par un effet de profondeur unique et le jeu subtil de l’ombre et la lumière.

Lili Dujourie considérait dès lors son projet au MSK comme une ode au musée où elle venait découvrir, plus jeune, la richesse de notre culture visuelle.