Visiteurs dans la collection de médailles

Le Musée des Beaux-Arts possède une collection exceptionnelle de quelque 400 médailles dont la majeure partie fut acquise au Salon de la Médaille au cours des expositions universelles de Bruxelles (1910) et de Gand (1913).
Cette collection gantoise donne un excellent aperçu de l’art (inter)national de la numismatique de la fin du XIXe au début du XXe siècle.

Lire plus

Médailles comme œuvres artistiques

Jusqu’au XIXe siècle, les médailles sont principalement conçues comme distinctions ou souvenirs lors d’importants évènements. À partir de la seconde moitié du siècle, cette discipline artistique change profondément.
Progressivement, les médailles deviennent des créations artistiques indépendantes. L’introduction du banc de réduction offre aux artistes, en particulier aux sculpteurs, la possibilité de produire une version réduite de leur projet sous forme de médaille. 

Ces artistes considèrent la médaille comme un bas-relief miniature. Ils travaillent dès lors avec bien plus de relief que les anciens médailleurs. En outre, ils utilisent une plus grande variété de patines produisant toutes sortes de nuances de couleur et d’effets spéciaux. La forme ronde traditionnelle des médailles se voit quant à elle plus souvent abandonnée.
Cet art de la médaille renouvelé se propage rapidement au niveau international. Les cercles numismatiques organisent alors des concours de gravure pour jeunes artistes, publient des ouvrages et deviennent les initiateurs de grands salons internationaux.