Simryn Gill au Musée des Beaux-Arts

En 2012, Simryn Gill (Malaisie, 1959) donnera au Musée des Beaux-Arts de Gand (MSK) l'une de ses œuvres majeures constituée de douze panneaux d'ouvrages sur papier: Let Go, Lets go. En l'honneur de cette générosité, l'œuvre sera présentée au publique, accompagnée d'un ouvrage contenant une dissertation de Jan Braet et Catherine de Zegher, au cours de l'exposition L'(hémi)cycle de feuilles et papier.

Lire plus

Éduquée en Inde et au Royaume-Uni, Gill travaille la sculpture, la photographie, le dessin et l'écriture. Elle est une collectionneuse systématique, particulièrement de livres qu'elle voit comme des objets de révérence et de débat. Une multitude de ses projets impliquent l'effacement et l'excision de mots imprimés dans une lutte microcosmique contre l'autorité que représentent les textes canoniques. Dans Pearls (2000-), par exemple, elle change de précieux volumes en perles de pâte à papier. Gill est également une bricoleuse, transformant d'un tir de la main critique et poétique des objets et lieux ordinaires. Elle compose ses interventions modestes en séries encyclopédiques comprenant des dizaines d'éléments dans lesquelles les moindres gestes — souvent répétés ou développés — génèrent des déclarations retentissantes.