Le Siècle d’or revisité

Le MSK abrite plus de 60 peintures hollandaises du XVIIe siècle, une période que nos voisins du Nord appellent «le siècle d'or». Mais comment cette riche collection est-elle créée et construite exactement? Quelle est la relation entre le nord et le sud? Et est tout ce qu'il semble? Au cours de l'automne 2015, nous avons cherché une réponse à ces questions et mis en lumière la collection unique, parfois curieuse. La présentation du musée a été entièrement renouvelée et présentée lors de l'exposition «The Golden Age Revisited».

Lire plus

Une collection particulière

La collection MSK est l'une des plus remarquables collections de peinture hollandaise hors des Pays-Bas. Elle inclut des œuvres des maîtres tels que Frans Hals, Jan Van Goyen et Willem Claesz. Heda, Albert Cuyp et Roelant Savery. De plus, le musée détient quelques œuvres très rares entre ses murs. Par exemple, nous possédons le seul travail connu d'AE van Rabel, tandis que «Het armenhuis te Utrecht» de Joost Cornelisz. Droochsloot constitue la seule image connue de cette institution.

Des pièces curieuses

En outre, la collection contient également un certain nombre d'œuvres que nous pouvons appeler curieux. Quelques peintures ont été repeintes ou complétées au cours du temps, un phénomène qui se révèle aujourd'hui grâce à la restauration. D'autres œuvres semblent avoir été découpées dans de plus grandes toiles et vendues séparément - une pratique typique du commerce de l'art du XIXe siècle. Et puis, il y a les interprétations particulières de certaines œuvres, l'une plus crédible que l'autre...

Présentation innovante

Depuis la fin de l'année 2015, le musée présente pour la première fois l'histoire de cette collection du XVIIe siècle de manière innovante, en présentant les peintures «en contexte». Des plats, des carafes et de la verrerie sont installés près des natures mortes. Les tableaux avec des animaux sont accompagnés des empreintes, des oiseaux empaillés et des coquillages qui ont servi de modèles pour l'artiste. Les peintures reviennent aux murs en tant que collages, comme elles étaient autrefois accrochées dans les salons des riches.

De plus, l'artiste Isabelle de Borchgrave, a réalisé spécialement pour le MSK 5 cols en papier, inspirés des cols emblématiques sur les portraits du XVIIe siècle. Sous le titre «Le Boudoir des Mortes», ils ont été inclus dans la présentation historique.

Enfin, nous avons étudié minutieusement les salles avec des tableaux des Pays-Bas du Nord et du Sud. Les salles ont été rénovées, les peintures réaménagées, retirées des dépôts et ajoutées à la collection permanente. Ce bouleversement n'a pas reçu le titre "The Golden Age Revisited" pour rien.