collection
Huile sur toile: 92 cm x 82 cm
2003-K

Sainte Véronique naquit à Binasco, près de Milan, in 1445. Elle grandit dans une famille d’agriculteurs pauvre, mais dévote. Après que la Sainte Vierge lui fut apparue, elle décida de revivre chaque jour la passion du Christ par l’expiation et l’autoflagellation. Plus tard, elle fut accueillie par les Augustines chez qui elle se distingua par sa remarquable vertu ainsi que par ses larmes intarissables. Véronique mourut en 1497. Ce tableau est réalisé l’année qui suit le départ de François-Joseph Navez de Paris pour suivre son maître, Jacques-Louis David, à Bruxelles. Les deux artistes se respectent et échangent des idées artistiques. Dans cette œuvre de jeunesse, les influences du style tardif de David, caractérisé par un mélange de réalisme et d’idéalisme et une attention plus particulière pour les expressions des visages, sont indéniables.