collection
Huile sur toile: 89,5 cm x 70,5 cm
1979-C

Théo Van Rysselberghe a réalisé le Portrait de Marguerite Van Mons en 1886, alors que la fillette était âgée de 10 ans. Elle était la fille cadette du mécène d’art Emile Van Mons, et la soeur de Camille, dont Van Rysselberghe réalisa aussi un portrait à cette époque (Niedersächsisches Landesmuseum de Hanovre). Les portraits des filles ont été réalisés peu après le décès de leur mère, et sont dédiés à leur père. Marguerite Van Mons se mariera plus tard avec Thomas Braun, avocat, poète et collectionneur. Ce portrait fait partie d’une série d’oeuvres de transition qui datent des années 1885–1887. Pendant cette période, Van Rysselberghe s’essaie à différentes possibilités de style avant de se tourner, à partir de 1888, vers le pointillisme. Un certain nombre d’oeuvres de cette période baignent dans une atmosphère symboliste et mélancolique. L’arrière-plan géométrique et l’exploration des possibilités de la couleur noire témoignent de l’influence de James Abbott McNeill Whistler, invité par Les Vingt dès 1884. La technique raffinée et les couleurs légères évoquent une parenté avec les portraits de Fernand Khnopff.