collection
Huile sur toile: 43 cm x 33,5 cm
1932-A

Il est probable que ces portraits dune famille de patriciens gantois constituent les volets latéraux d'un triptyque dont le panneau central a disparu. L'identité de la famille nous est révélée par les blasons et devises figurant dans les livres d'Heures ouverts. Le couple est représenté avec ses enfants. Les enfants tenant en main une petite croix sont déjà morts au moment de l'exécution du tableau. Derrière eux se trouve un ange gardien. Le miniaturiste et peintre sur bois gantois, Gérard Horenbout, à qui ces portraits sont attribués, travaille à la cour de Marguerite d'Autriche. Le naturalisme d'un extrême raffinement et la haute technicité rappellent l'œuvre de Gérard David.