collection
Gouache: 76,5 cm x 55,5 cm
2004-H

Dans les années 1920, Gustave Van de Woestyne allie ses influences du cubisme et de l’expressionnisme dans un compromis personnel. Son écriture se caractérise par un sens aigu de la synthèse, occasionnant une forte simplification des formes et une certaine déformation. Son travail de l’après-guerre s’apparente au néoréalisme et à la Nouvelle Objectivité allemande. Son œuvre conserve toutefois un côté méditatif, plein de symbolique et d’émerveillement. Vers 1930, il abandonne même ses tendances surréalistes. Dans les tableaux présentés ici, van de Woestyne réunit des éléments du quotidien de la petite bourgeoisie. Il opte pour la technique de la gouache, particulièrement populaire dans le modernisme des années 1920.