collection
Huile sur toile: 68 cm x 93 cm
1907-A

Pieter Boel jouit d’une grande réputation comme peintre de scènes de chasse et de natures mortes aux trophées de chasse. Il est l’élève de Frans Snijders. Sa grande maîtrise du dessin et de la peinture d’animaux ne passe pas non plus inaperçue à l’étranger. C’est ainsi qu’il réalisera à la demande de Louis XIV plusieurs études animalières qui seront ensuite utilisées comme modèles pour des tapisseries. Sur la Nature morte au hibou et butin de chasse, un lièvre et un gibier à plumes morts sont flanqués d’un hibou vivant enchaîné à une cage d’oiseau. Le chasseur se sert du hibou comme appeau et a placé à côté de lui un gluau pour attraper des pinsons et des chardonnerets. Leur irrésistible envie de harceler le hibou dans son sommeil les rend inconscients du danger. À droite de la cage se trouve un vase massif avec une représentation du dieu Bacchus ivre. Par son ivrognerie sans bornes, il se trouve prisonnier de son ivresse. La morale de l’histoire ne peut être plus explicite: celui qui s’adonne à ses penchants irrésistibles est privé de sa liberté.