collection
tempera: 110 cm x 131,5 cm
2009-C

En 1920, Frits Van den Berghe s’installe pour quelque temps chez Gustave De Smet à Blaricum, un village situé dans la région rurale de Gooi, à l’est d’Amsterdam. La maison qu’habitent De Smet et son épouse s’appelle ‘Malpertuus’. Déjà au Moyen-Age, on connaît le nom Malpertuus, ou Malpertuis, entre autres pour désigner le château de Reynaert le Goupil. Plus tard, beaucoup d’auberges porteront ce nom, devenant très vite le symbole pour un refuge accueillant, ce qui est alors approprié à la maison habitée par De Smet, réfugié pendant la Première Guerre mondiale. La présente scène nous montre Gustave et Gusta De Smet installés à une table, au centre d’une composition symétrique. Les divers éléments qui les entourent constituent un motif géométrique. La couleur est subordonnée à ce schéma formel et montre ici et là quelques accents colorés, appliqués avec soin, animant la sombre atmosphère vespérale. Ici, Van den Berghe n’utilise pas, comme d’habitude, une matière picturale lourde mais opte pour une tempera fine, qui fait mieux ressortir la structure dessinée. L’œuvre illustre l’évolution de Van den Berghe vers un style expressionniste constructif dans lequel l’influence du cubisme français est nettement perceptible. En outre, l’intégration du nom de Malpertuus dans la toile rappelle la période cubiste de Picasso et Braque.