collection
Huile sur toile: 93,5 cm x 151 cm
1907-I

Vers 1845, Charles-François Daubigny travaille aux alentours du village de Barbizon, dans la forêt de Fontainebleau. Contrairement à Jean-Baptiste-Camille Corot et Théodore Rousseau, l’artiste ne fait pas partie du groupe de base de la fameuse École de Barbizon. Daubigny sera l’un des premiers peintres paysagistes à s’intéresser aux aspects volatils de la nature. Il s’employe à rendre les apparences changeantes de la nature avec des traits de pinceau lestes et schématiques. Au même titre que certains autres peintres de l’École de Barbizon, il affectionne une approche romantique qui, grâce à sa faculté de ressentir le vécu du sujet, atténue l’observation objective. Dans des tableaux tels que Lever de lune à Barbizon, le thème de la nature sert à exalter le sentiment de mélancolie éveillé chez l’artiste par le crépuscule nocturne.