collection
Huile sur toile: 122 cm x 169 cm
1985-F

Au lendemain de la Première Guerre mondiale, Gustave Van de Woestyne évolue vers l'expressionnisme, sans toutefois opter pour le pinceau dynamique, caractéristique de la plupart des représentants de ce style. Malgré son recours à la déformation et à la simplification, Van de Woestyne privilégie un contour net, une reproduction plus rigoureuse de la réalité et une technique picturale lisse. De par cette approche, ses œuvres datant de cette période s'apparentent au néoréalisme et à la Neue Sachlichkeit en Allemagne. L'intérêt qu'il manifeste pour la mystique et qui caractérisera sa période symboliste, s'exprimera ultérieurement dans un certain nombre d'œuvres où la thématique religieuse sera inscrite explicitement, comme Le Christ dans le désert. La composition d'une extrême sobriété se limite à quelques plans de couleur. Seuls le visage et les mains sont relativement détaillés. La différence de couleur et d'exécution des mains est frappante et souligne le geste rituel.