collection
Pastel: 51 cm x 81,5 cm
1937-F

Dans leur souci de raffiner les formes, les symbolistes se détournent de la peinture à l’huile au profit de techniques douces, telles que le dessin au crayon et à la craie, le pastel et l’aquarelle, qui, grâce à leur légèreté, leur transparence et leur velouté conviennent particulièrement bien à la représentation de l’irréel. Cette tendance est très marquée chez William Degouve de Nuncques. Autodidacte n’ayant bénéficié d’aucun enseignement artistique proprement dit ni d’un encadrement par un maître, ce peintre belge d’origine française évoque son art en ces termes: « Pour réaliser une peinture, il suffit tout simplement de prendre des couleurs, de tracer des lignes et de remplir le reste avec du sentiment. » L’artiste, qui affectionne tout particulièrement le soir, la nuit et l’aube, peint de nombreux paysages insolites, enveloppés d’obscurité, d’où est banni tout mouvement et où règne un silence mélancolique et intriguant.