collection
Huile sur toile: 101,7 cm x 125,9 cm
S-110

Sur cette toile probablement Anversoise, nous voyons Joseph d’Arimathie et Nicodème déposer le corps sans vie du Christ dans le tombeau. Joseph tient le corps du défunt par les épaules. Nicodème, somptueusement vêtu d’un manteau de brocart d’or, tient le linceul dans lequel est enveloppé le corps du Christ. À gauche derrière lui, nous voyons Marie-Madeleine portant le pot d’onguent. Jean l’Évangéliste console Marie, mère de Jésus, dans sa douleur. La composition de cette mise au tombeau s’inspire d’une gravure de la Petite Passion d’Albrecht Dürer. Le maître anonyme a été appelé par convention du nom d’un tableau représentant Marie-Madeleine qui provient de l’ancienne collection du marquis Giovanni Battista Mansi et est actuellement en possession de la Gemäldegalerie de Berlin. Selon certaines indications, un certain Willem Meulenbroec se cacherait derrière le nom de convention. Il est mentionné en 1501 dans les registres de la guilde anversoise des peintres comme apprenti de Quentin Metsys. Le réalisme raffiné des détails, la sobriété de la palette et l’attitude sereine des personnages sont caractéristiques de son style.