collection
Huile sur toile: 181 cm x 241 cm
1906-R

Au cours dune réunion imaginaire dans son appartement de Saint-Cloud, Émile Verhaeren lit des extraits de ses œuvres. Parmi ses auditeurs figurent des amis belges et français ainsi que Théo Van Rysselberghe. De gauche à droite nous reconnaissons Félix Le Dantec, Francis Vielé-Griffin, Félix Fénéon, Henri Ghéon, André Gide, Maurice Maeterlinck, et, vu de dos à l'avant-plan, Henri-Edmond Cross, l'unique peintre de l'assemblée. Le décor souligne le caractère artistique et littéraire de ce portrait de groupe: des rayonnages très fournis, une statuette d'Auguste Rodin, une reproduction du Portrait de Thomas Carlyle par James Abbott McNeill Whistler et un Agenouillé de George Minne. La Lecture est un sommet de l'art du portrait et de la technique de composition déployés par Van Rysselberghe. De par le pinceau et la palette appuyés, son style s'affirme comme une variante personnelle du néo-impressionnisme. Le tableau se lit également comme un témoignage historique des liens culturels qui unissaient la France et la Belgique au tournant du siècle.