collection
176 cm x 315 cm
S-88

Les peintures marines deviennent un genre à part entière au XVIIe siècle. Au départ, elles ont un caractère documentaire: il s’agit la plupart du temps de témoignages de combats navals, de voyages d’exploration, de cérémonies en mer ou de portraits de navires célèbres. Pourtant, il n'est que rarement question de rendu littéral de la réalité: on y discerne une plus grande liberté artistique, davantage d’inspiration et souvent aussi une symbolique secrète. Le Combat naval de Lepanto d’Andries van Eertvelt, un des premiers peintres de marines aux Pays-Bas, en est un bel exemple. Le combat naval de Lepanto en 1571 occasionne la destruction totale de la flotte ottomane. Van Eertvelt utilise ce thème pour faire passer un message au spectateur. Le navire turc à droite à l’avant-plan s’écrase contre les rochers et sombre corps et âmes. Les navires sous pavillon hollandais résistent à la tempête. Sur l’un d’eux on distingue la devise Godt sy met ons allen (Que Dieu soit avec nous), qui est couramment utilisée comme nom de bateau mais qui, sur cette toile, suggère aussi une signification plus profonde: remettez-vous-en à Dieu et vous surmonterez les tourments de l’existence.