collection

Paul van Ostaijen écrivit son recueil de poèmes Bezette stad à l’été 1920. à cette époque, après avoir quitté Anvers en 1918 pour fuir la répression, le poète séjournait à Berlin. Il y fut plongé dans un climat politique révolutionnaire et fréquenta les dadaïstes George Grosz et Raoul Hausmann, ainsi que l’avant-garde gravitant autour du périodique Der Sturm. Ces contacts eurent une grande influence sur sa poésie et sa pensée en général. Dans son recueil Bezette stad, Van Ostaijen fait revivre l’invasion des troupes allemandes à Anvers. De par son idéologie nettement humanitaire, le poète exécrait le nihilisme, le pouvoir bourgeois et l’hypocrisie morale. La couverture en bleu de Prusse et les planches sont l’œuvre du sculpteur et graveur Oscar Jespers. Sa typographie rythmique d’aspect brutal et ses illustrations cubistes se lisent comme un acte d’accusation contre la guerre et la souffrance.