collection
Huile sur toile: 154,7 cm x 124 cm
1969-AP

Dans les œuvres de Prosper De Troyer qui datent d'avant la Première guerre mondiale, l'influence de Rik Wouters et des Fauves Brabançons est nettement perceptible. Durant la guerre, l'artiste adhère au mouvement moderniste anversois, qui fait beaucoup de bruit dans le cercle entourant Paul Van Ostaijen. Comme c'est le cas pour ses amis Paul Joostens, Jos Léonard et Jozef Peeters, le futurisme conduit De Troyer à l'art abstrait. Il s'écartera toutefois rapidement de cette voie au profit d'un expressionnisme teinté de naïveté, qui, sur le plan stylistique, se rattache d'avantage au langage de la Neue Sachlichkeit allemande et néerlandaise de l'époque qu'à celui de l'œuvre de Permeke ou de De Smet. Avec les oiseaux, qui date de 1928, en est un bel exemple. Avec un langage des formes monumental, mais très schématisé, De Troyer nous fait ici le récit simple de la solidarité entre l'homme et la nature, un thème qu'il abordera à plusieurs reprises durant cette période.