Le 20 octobre 2017, un parcours à long terme démarre entre le MSK et le S.M.A.K., en vue de mettre en lumière et d’actualiser les interactions et les rapports entre les deux musées. Le lien historique entre eux constitue le point de départ d’une série de rencontres. Les œuvres d’arts de la collection du S.M.A.K. réoccuperont provisoirement le lieu où elles ont vu le jour ou ont été initialement présentées.

Par ailleurs, les deux musées jettent de nouveaux ponts entre art ancien, moderne et contemporain via l’échange d’œuvres significatives. Un dialogue dynamique se noue ainsi, soulignant à la fois la complémentarité et la spécificité des deux musées et de leurs collections.

Le début en 2017
L’installation Chasing the Blue Train de David Hammons sera ainsi à nouveau disposée dans la salle Lambeaux, espace où l’œuvre a été exposée pour la première fois en Europe en 1991. Cet automne, le MSK intègre aussi des œuvres de Craigie Horsfield et Serge Poliakoff dans sa collection historique, tandis que dans les prochaines années des projets « Aller & retour » sont prévus avec entre autres Marcel Broodthaers et d’autres artistes clés de la collection du S.M.A.K.

David Hammons, Chasing the Blue Train, 1989-1991
David Hammons, Chasing the Blue Train, 1989-1991

Le retour d'Oswald Oberhuber en 2018
De 30.06 jusqu'à 04.11.2018, une toile monumentale sera exposée cet été dans la salle Lambeaux. L’œuvre intitulée 'Carlus Magnus' était spécialement réalisée pour cet espace en 1984 par l'artiste autrichien Oswald Oberhuber (°1931). Dans cette frise de 35 mètres de long, Oberhuber a créé un panorama à la fois narratif et expressif d'un champ de bataille médiéval avec des soldats armés, des chevaux mourants et des pierres tombales ornées de croix. Un combat qui est supervisé par l'empereur Charlemagne au centre de l’image.

 Oswald Oberhuber, Carolus Magnus, 1984 (détail)
Oswald Oberhuber, Carolus Magnus, 1984 (détail)