Love letters

« Love Letters in War and Peace » nous conte le récit insolite d’amours balbutiants, fidèles, cachés et interdits. Entre la guerre franco-allemande de 1870-71 et la Grande Dépression de 1929, la société et, parallèlement, les arts plastiques, connaissent une véritable révolution, au cœur de laquelle les artistes jouent un rôle moteur. Leur sensibilité intellectuelle, sensorielle et émotionnelle ne se contente pas de bousculer les repères artistiques. Évoluant plus librement dans la vie quotidienne, ils foulent ouvertement les codes sociaux et brisent les conventions.

Lire plus

Prêts internationaux
Des musées, bibliothèques et archives du monde entier, mais aussi de nombreux collectionneurs privés, ont ouvert leurs collections. Grâce à leur contribution, des chefs-d’œuvre de Hans Arp et Sophie Taeuber-Arp, Max Beckmann, Marc Chagall, Hannah Höch, Max Klinger, László Moholy-Nagy, Alfred Stieglitz, Charley Toorop et Félix Vallotton, ont voyagé jusqu’à Gand.

Les temps forts de l’exposition étaient les lettres d’amour du poète Oscar Wilde à Alfred Douglas, de Dante Gabriel Rossetti à Jane Morris (madame William Morris), de Dora Carrington à Lytton Strachey et de Stanley Spencer à Hilda Carline.